La conférence de consensus « Le numérique en éducation »

bandeau-event-conf-consensus

Autour du numérique éducatif, des dissensus politiques, sociaux et scientifiques compliquent la mise en œuvre d’une politique éducative durable au service de la réussite des élèves.

La Ligue de l’enseignement a contribué à éclairer ces enjeux en organisant la première conférence de consensus scientifique autour du numérique éducatif. Autour d’Ange Ansour, chargée de la R&D à la Ligue de l’enseignement, le comité scientifique de la conférence de consensus est composé de Georges-Louis Baron, Éric Bruillard et Thérèse Laferrière.

Après un premier symposium de dissensus, organisé le 8 octobre, une plateforme numérique collaborative a été ouverte du 25 octobre au 2 novembre pour recueillir les contributions des collectifs associatifs, professionnels ou institutionnels intéressés. La conférence de consensus est venue clore ce parcours d’exploration.

Cette rencontre s’est déroulée le jeudi 17 novembre au Salon Educatec-Educatice.

À l’issue de cette Conférence,  des préconisations prioritaires pour la recherche scientifique, l’action citoyenne et les politiques publiques éducatives ont été formulées.

 

Préconisations de la conférence

À l’issue de la conférence de consensus, il apparait que la Ligue de l’enseignement doit poursuivre l’effort de citoyenneté façonnée par la culture numérique.

Quelques propositions et questionnements :

– Participation systématique de la recherche au développement des technologies éducatives

– Associer la recherche non seulement à la conception des programmes scolaires mais aussi au suivi et l’évaluation de la mise en œuvre

– Comment se poser des questions inter-disciplinaires et inter-catégorielles et celles qui lient recherche et terrain ?

– Circularité et intégration recherche / terrain

– Se poser des questions inter-disciplinaires et inter-catégorielles

– Intégrer la recherche au cœur de l’école

– Aspect pluridisciplinaire et pluri-échelle : la recherche sur la réussite de l’innovation ne dépend pas uniquement du dispositif économique mais convoque les aspects : économique, politique, social et psychologique

– Construire des projets de recherche qui épousent le point de vue de l’élève : comment est sa semaine ? Comment construire le curricula en dehors et dans les écoles ?

– Quelle est la mission de l’élève ?

– La notion de transparence : les rendre accessibles et compréhensibles

– Implication de l’institution : développer les compétences pour concevoir et ne pas subir

– Open datas dans l’enseignement obligatoire

– Éthique des données et algorithmes

– Enseigner dans le concret de la lecture des textes et des pratiques scientifiques les premiers algorithmes

– Quelles recherches pour modéliser les apprentissages qui associent et distinguent l’humain de la machine ?

Photos de la conférence

Programme de la conférence

13h30

Accueil

Georges-Louis Baron, Professeur des Universités, université Paris Descartes et Eric Bruillard, Professeur des universités, ENS-Cachan

Une conférence de consensus sur le numérique éducatif pour refonder la politique éducative de la Ligue de l’enseignement

Ange Ansour, Directrice des Savanturiers et chargée de la R&D éducation à la Ligue de l’enseignement

13h50

Les résultats de la conférence de dissensus du 8 octobre 2016  et de la consultation numérique ouverte du 25 octobre au 2 novembre pour recueillir les contributions des collectifs associatifs, professionnels et institutionnels

# Quelles nouvelles formes d’apprentissage pour les élèves ?
Anne-Marie Chartier, Enseignant-chercheur en sciences de l’éducation de l’IFÉ
# Quel pilotage par les algorithmes ?
Roger-François Gauthier, Inspecteur général de l’administration de l’Éducation nationale
# Quelle conjugaison possible de l’action publique et du privé à l’égard des équipements et ressources numériques ?
Thérèse Laferrière, Professeure à l’Université Laval (Québec)
# Le numérique, quel objet de culture dans l’enseignement obligatoire ?
Jean-Louis Martinand, Professeur émérite de didactique des sciences et techniques de l’ENS Cachan

14h30

Réaction des discutants

Claudio Cimelli, Directeur de projet, Numerilab, Direction du numérique pour l’éducation
Erwan Le Quentrec, Responsable d’équipe d’Orange Labs
Muy Cheng Peich, Directrice de l’éducation et des contenus de Bibliothèques Sans Frontières
Marceline Tchamabe, Enseignant-chercheur Université de Yaoundé Cameroun

Discussion avec le public

15h00

Pause

15h30

Table ronde ouverte : discuter le consensus

Jean-Marie Burkhardt, Directeur de recherche à l’IFSTTAR
Jean-François Cerisier, Professeur de sciences de l’information et de la communication et vice-président de l’université de Poitiers
Milad Doueihi, Professeur des universités, titulaire de la chaire des humanités numériques de Paris IV Sorbonne
Vanda Luengo, Professeure des universités en informatique à l’université Paris 6 Pierre et Marie Curie

 15h50

Réaction des discutants

Claudio Cimelli
Erwan Le Quentrec
Muy Cheng Peich
Marceline Tchamabe

Discussion avec le public

17h00

Synthèse de la Conférence de consensus sur le numérique éducatif

Ange Ansour
Georges-Louis Baron
Eric Bruillard

17h30

Conclusions

Hélène Grimbelle, Secrétaire générale adjointe de la Ligue de l’enseignement

 

Présidents d’axe de consensus

Quelles nouvelles formes d’apprentissage pour les élèves ?

am-chartierAnne-Marie Chartier

Enseignant-chercheur et maître de conférences au Service d’Histoire de l’éducation de l’INRP, Anne-Marie Chartier est agrégée de philosophie et docteur en sciences de l’éducation. Ses publications récentes concernent l’histoire de la scolarisation de l’écrit, les méthodes d’enseignement de la lecture en France et en Europe occidentale, et plus largement, l’histoire de la formation des maîtres et des pratiques d’enseignement.

 

Quel pilotage par les algorithmes ?

 

rf-gauthierRoger-François Gauthier

Inspecteur général de l’administration de l’Education nationale et de la Recherche depuis 2000, Roger François Chartier est professeur associé (politiques éducatives comparées) à l’université Paris Descartes depuis 2010. Dans le champ de l’éducation, il a essentiellement travaillé sur les questions des contenus d’enseignement, des comparaisons internationales, de l’évaluation du collège, des élèves et des étudiants.

 

Quelle conjugaison possible de l’action publique et du privé à l’égard des équipements et ressources numériques ?

t-laferriereThérèse Laferrière

Professeure titulaire à l’université Laval, Thérèse Laferrière étudie les phénomènes qui se produisent au sein de la classe sous l’éclairage de la psychologie des groupes et des perspectives socioconstructivistes en sciences cognitives et à des fins de réussite scolaire et éducative. Dans son propre enseignement, elle intègre les technologies de l’information et de la communication de manière à enrichir l’expérience d’apprentissage des étudiantes et des étudiants ; elle les fait participer, entre autres, à des communautés d’élaboration de connaissances.

 

Le numérique, quel objet de culture dans l’enseignement obligatoire ?

jl-martinandJean-Louis Martinand

Professeur émérite de Didactique des sciences et techniques de l’ENS Cachan, Jean-Louis Martinand a travaillé sur des questions de didactique curriculaire et de modélisation dans l’enseignement et l’apprentissage des sciences.